Répertoire du personnel administratif et enseignant

Jacques Rivet, professeur titulaire Département d'information et de communication Université Laval

Jacques Rivet

Professeur titulaire
Département d’information et de communication
Jacques.Rivet@com.ulaval.ca
418 656-2131, poste 7212
Pavillon Louis-Jacques-Casault Local 5457

Premier professeur engagé au programme de Journalisme et Information (JI), le 1er juillet 1968, par Mgr Alphonse-Marie Parent (1906–1970), vice-recteur de l’Université Laval, Jacques Rivet dispense le 1er cours de ce nouveau programme, rattaché à l’époque à la Faculté des arts, devant une quarantaine d’étudiants et étudiantes dont plusieurs journalistes professionnels. À cette date, il revient d’un séjour d’études à l’Institut français de presse (IFP) où il a soutenu, le 30 mai 1968, son mémoire de Diplôme devant un jury présidé par le professeur Alain Girard dont les membres ont consenti à la tenue de la séance de soutenance en dépit des perturbations sociales à Paris. Préalablement, il avait obtenu un baccalauréat ès science économique de l’Université de Montréal et, comme jeune bachelier, travaillé à titre d’agent d’information au Gouvernement du Québec.

Lors de la session d’automne 1974, il incite ses étudiants et étudiantes du cours «Schéma et schématisation» à imaginer une nouvelle présentation des informations dans un journal. Il se livre lui-même à l’exercice. Mais il doit demeurer discret sur la nouvelle formule de journal qu’il invente puisqu’un expert des brevets l’informe que celle-ci peut être brevetable. Sous l’appellation de «Journal binaire», elle sera brevetée au Canada le 23 décembre 1976 jusqu’au 23 décembre 1993. De novembre 1983 à novembre 1990, il sera l’éditeur d’un journal communautaire publié selon cette formule dans la circonscription québécoise de Lotbinière. Cette même année 1976, il obtient un doctorat en science politique complété au Département de science politique de l’Université Laval.

Du 16 janvier 1982 au 14 janvier 1985, il dirige le Département d’information et de communication (DIC) après avoir été élu à la majorité absolue par un collège électoral interne. Sous son mandat, le DIC oriente ses activités d’enseignement et de recherche en communication publique. Et, par la suite, il assume pendant un court laps de temps la direction du nouveau programme de maîtrise dans ce domaine.

En octobre 2009, le président du Syndicat des professeurs et professeures de l’Université Laval (SPUL), le professeur Yves Lacouture, lui demande d’exercer la fonction de «communicateur civique» au sein du syndicat; Jacques Rivet ayant conçu cette fonction durant ses recherches universitaires. Le Conseil syndical l’a élu à la fonction de communicateur civique, le 23 octobre 2009. Depuis, il a renouvelé son mandat jusqu’à ce jour.

Au sein du SPUL, le communicateur civique met en valeur l’apport personnel du travail universitaire, original et créateur, de chacun et de chacune des membres de la base syndicale en tant que citoyen et citoyenne de la communauté scientifique et de la société auxquelles il ou elle appartient. Il agit, en quelque sorte, comme le porte-voix de cette base en assumant une fonction de visibilité personnalisée des accomplissements de ses membres ordinaires, fonction unique dans les syndicats et les associations de professeurs et professeures des universités québécoises et canadiennes.

Enseignement

    Champs d’enseignement

    • Éthique de la communication publique
    • Études de cas en journalisme

    Cours

    • COM-1012 Écrire pour informer, section A
    • COM-3000 Éthique de la communication publique
    • COM-6002 Études de cas en journalisme
    • COM-7013 Séminaire thématique: la revue de presse analytique

    Recherche

    Sujets de maîtrise ou de thèse de doctorat proposés

    • Doctorat: Le/la civiste
    • Maîtrise: La revue de presse analytique: l'importance des informations d'actualité et les images publiques dans les nouvelles (News)

    Les organisations, qu’elles soient publiques ou privées, ont besoin de produire des revues de presse de l’actualité. D’une part, enfin de suivre le contexte événementiel dans lequel elles évoluent et, d’autre part, en vue d’être mieux informées des réactions et des commentaires de la presse dont font l’objet leurs propres activités.

    L’objectif d’une revue de presse analytique consiste à cerner l’importance des informations et les images publiques que la presse crée à travers elles. Pour ce faire, elle emploie des techniques d’analyse de contenu qui mesurent les informations et explicitent les images sous forme de diverses typologies. Ce type de revue de presse va bien au-delà du compte rendu des articles et des commentaires de la presse. Elle décrit les réactions de la presse dans son ensemble et le comportement de chaque journal en particulier.

    Cette analyse définit également le comportement de la presse en fonction de trois rôles principaux en tant que variables indépendantes: un rôle affirmateur, un rôle transducteur et un rôle activateur. Des outils élémentaires de la statistique et de la graphique peuvent être utilisés de même que, retenue au choix, une perspective synchronique ou diachronique. La cueillette des données se fait en fonction d’une grille d’analyse mise au point à l’aide du logiciel File Maker Pro. Cette grille permet d’interroger les informations enregistrées de multiples façons et en fonction de la problématique définie par la recherche.

    L’étude peut aussi aborder l’usage que les organisations font d’une revue de presse traditionnelle en vue de cerner leurs besoins de communication et de gestion à ce sujet. Il s’agit alors de retenir une démarche d’enquête sociologique auprès de celles-ci en appliquant les méthodes du questionnaire et de l’entrevue. En une deuxième étape, cette étude peut proposer une méthode de revue de presse dite «analytique» qui tienne compte de ces besoins. Et une manière convaincante d’illustrer les caractéristiques d’une revue de presse analytique auprès des organismes consiste à les appliquer à une de leurs revues de presse traditionnelles déjà publiées.

    Publications

    2012 RIVET, Jacques, «La loquacité, le cas de la prise de position de la CLASSE à l’égard de la loi 78» (PDF, 206 Ko), Département d’information et de communication, Mai 2012, 5 pages.

    2004 RIVET, Jacques, «L’éthique de la communication publique à l’enseigne des valeurs du journalisme au Québec,» pp. 24-63, dans Brunet, Patrick, J. et Martin David-Blais, (sous la direction de), Valeurs et éthique dans les médias: approches internationales, Presses de l’université Laval, Québec, 2004, 393 p.

    2003 RIVET, Jacques. La revue de presse analytique: la méthode et son traitement graphique. Illustrée avec le discours de Mario Dumont à Toronto devant le Canadian Club (PDF, 732 Ko), le 23 septembre 2002.

    1992 RIVET, Jacques en collaboration avec André Forgues et Michel Samson, La mise en page de presse (l’espace public du journalisme) Hurtubise HMH, Montréal, 1992, 326 p.

    1979 et 1986 RIVET, Jacques, Grammaire du journal politique, Hurtubise HMH, Montréal, 350 p.

    Communications

    2007 «Une pédagogie d’un “civiste” inspirée du savoir manifesté par l’étude des plaintes au Conseil de presse du Québec en 2005» (PDF, 160 Ko), conférence à l’ACFAS, Université du Québec à Trois-Rivières, mai 2007.

    Curriculum

    Formation

    • 1976: Doctorat en  sciences sociales (science politique), Université Laval
    • 1968: Diplôme de l’Institut français de presse et des sciences de l’information, Université de droit, d’économie et des sciences sociales de Paris
    • 1965: B.Sc. (économique), Université de Montréal

    Expérience

    Université Laval
    • Depuis 1984: Professeur titulaire au Département d’information et de communication, Université Laval
    • 2009: Communicateur civique à titre de porte-voix des professeures et professeurs de l’Université Laval au SPUL et responsable de la rédaction d’une page sur le site Web du syndicat
    • 1985-1986: Directeur-fondateur du programme de maîtrise en communication publique
    • 1982-1985: Directeur du département d’information et de communication, mandat donnant lieu à l’orientation de ses activités vers la communication publique
    • 1968: Professeur à la Faculté des arts, Université Laval

    Autres institutions

    • 1996-1997: Séjour et participation d’une année aux activités de recherche du Joan Shorenstein Center on the Press, Politics and Public Policy au J. F. Kennedy School of Government, Harvard University, Cambridge, Mass, USA
    • 1983-1990: Éditeur d’un journal communautaire mensuel (1300 exemplaires): «Le mini-Journal de Beaurivage (Le St-Patrice), aujourd’hui / autrefois», de format binaire, de 1983 à 1990 et diffusé dans les municipalités de Saint-Gilles, Saint-Narcisse, Saint-Patrice et Saint-Sylvestre de la circonscription de Lotbinière
    • 1976-1993: Brevet d’invention canadien pour «Le journal binaire», numéro 135091
    • 1971-1973 Rédacteur en chef d’une revue mensuelle sur le journalisme et l’information au Québec, Media
    • 1965-1966: agent d’information, Gouvernement du Québec

    Intérêts de recherche

    • Journalisme politique
    • Communication civique

    Dans les médias

    Le professeur Jacques Rivet obtient un cinquième mandat en tantque communicateur civique au sein du Syndicat des professeurs etprofesseures de l’Université Laval (SPUL)

    Québec, le 17 novembre 2017 – Le Conseil syndical du SPUL vient de confier au professeur Jacques Rivet un cinquième mandat à titre de communicateur civique de l’organisme pour la période du 17… +