Étudier en sciences historiques

Les diplômées et diplômés en sciences historiques se verront offrir de multiples opportunités professionnelles. Explorez nos programmes d’études afin de trouver la ou les disciplines qui vous permettront d’atteindre vos objectifs de carrière et profitez des expériences et des stages pendant les études pour enrichir votre parcours.

Formules d’enseignement offertes à l’Université Laval

Afin de faire vos choix de cours, en classe ou à distance, il est important de comprendre les différences parmi les formules d’enseignement offertes. Découvrez-les et informez-vous sur les options disponibles dans les programmes d’études qui vous intéressent.

Nos laboratoires

Laboratoires d’archéologie de l’Université Laval

Ces laboratoires forment l’une des plus importantes infrastructures de recherche en archéologie au Canada. En tout, 8 laboratoires voués à de nombreuses aires culturelles et analyses spécialisées mettent plusieurs salles communes de recherche ainsi que d’importants moyens techniques à votre disposition.

Laboratoire de muséologie et d’ingénierie de la culture (LAMIC)

Ce laboratoire, spécialisé en muséologie expérimentale, prend appui sur les technologies de l’information et de la communication. Sa mission est de contribuer à la redéfinition des pratiques muséales, tout en permettant d’effectuer des choix d'équipements de haute technologie bien adaptés aux publics.

Laboratoire d’enquête ethnologique et multimédia (LEEM)

Le LEEM vise à créer des modes de valorisation du patrimoine novateurs à partir des données recueillies lors d’entrevues et de captations sur le terrain, qui rendent possible l’exploration du patrimoine à l’aide des expositions virtuelles, des sites Web et des applications mobiles.

Découvrez nos laboratoires

Autres offres de formation

Options d’études

Profils d’études

Enrichissez votre parcours scolaire grâce aux profils d’études.

Mobilité internationale

Découvrez les différentes façons de faire un stage ou un séjour d’études à l’étranger.

Expériences pratiques

Stages

Parcourez les possibilités de stages offertes aux étudiants du Département.

Périodes d’admission

Hiver 2021

Découvrez les programmes offerts à ULaval.

Été 2021

Explorez les programmes offerts à ULaval.

Automne 2021

Découvrez les programmes offerts à ULaval.

Webdiffusions en sciences historiques

Rencontrez les directeurs et directrices de programmes dans une formule de webconférences afin de tout savoir sur les formations en sciences historiques! Vous pourrez explorer nos diverses options d’études et poser vos questions directement lors de la séance d’information. N’hésitez pas à vous inscrire à toutes les activités webdiffusées qui vous intéressent; elles sont gratuites!

 

Au plaisir de vous rencontrer très bientôt!

Consultez la programmation

Témoignages

Julie St-Amand, artiste et diplômée du DESS en muséologie

Julie St-Amand

Artiste et diplômée du DESS en muséologie

«J’ai choisi de faire un DESS en muséologie car je voulais parfaire mes connaissances au niveau des expositions et de la conservation d’œuvres d’art. Cette formation m’a permis d’apprendre le fonctionnement d’un musée, l’importance de la conservation d’artefacts et le rôle que je pourrais avoir dans ce milieu. Comme je suis dans le domaine artistique depuis déjà 15 ans, travailler en muséologie complète très bien mes acquis professionnels. Maintenant, avec mon expérience et ma formation en muséologie, je peux travailler comme spécialiste dans le domaine muséal, comme chargée de projet, comme commissaire ou encore être conservatrice dans un musée!»

Sidy Ndour - Témoignage - FLSH

Sidy Ndour

Étudiant au doctorat en archéologie

«Après l’obtention de ma maîtrise en archéologie à l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar au Sénégal en 2015, je voulais poursuivre mes études de 3e cycle en archéologie historique. Toutefois, à l’UCAD de Dakar comme en France, il n’y avait pas de laboratoire spécialisé en archéologie historique. Ainsi, mon seul choix était l’Amérique du Nord. Là aussi, je devais faire le choix entre les États-Unis et le Canada. Mais en raison des barrières linguistiques, j’ai finalement choisi l’Université Laval. Ce choix n’est pas fortuit, car l’université Laval a un rayonnement international. De plus, ses laboratoires d’archéologie, particulièrement le laboratoire d’archéologie historique fournissent à ses étudiants un enseignement théorique et pratique de niveau international. Également, l’Université Laval, à travers le bureau des bourses et de l’aide financière, offre une large fenêtre de soutien financier pour les étudiants. D’ailleurs, grâce au soutien financier de mon directeur de recherche, le professeur Réginald Auger, et du fonds de soutien à la recherche de la Faculté des lettres et des sciences humaines, j’ai pu réaliser une partie de mon terrain dans le cadre d’une collecte de données orales et archéologiques pour ma thèse au Sénégal en 2019. À l’Université Laval, l’avenir est promoteur!»

Mathieu Ferland - Témoignage - FLSH

Mathieu Ferland

Diplômé du baccalauréat en histoire

«Je garde d’excellents souvenirs de mon parcours au baccalauréat en histoire. Ce programme m’a permis d’acquérir un regard critique sur les enjeux contemporains tout en développant mon esprit critique par la réalisation de séminaires et l’analyse de documents historiques. La qualité du corps professoral et les cours offerts en histoire ont maximisé mon expérience à l’Université Laval. De plus, mon adaptation au milieu universitaire a grandement été facilitée par la proactivité de l’Association des étudiantes et étudiants en histoire. Grâce aux activités organisées par les étudiants et par le programme, j’ai connecté avec mes pairs de l’Université Laval et d’autres universités. Lors de ma dernière année, j’ai même pu participer à un échange étudiant à l’Université de Toronto suite à l’obtention de l’une des multiples bourses offertes par le Département des sciences historiques et ses partenaires.»

Anne-Julie Richard - Témoignage - FLSH

Anne-Julie Richard

Étudiante en baccalauréat en histoire de l’art

«Un peu par hasard, un peu par intérêt, j’ai commencé un baccalauréat en histoire de l’art en 2016. Mes débuts universitaires m’ont laissée légèrement désorientée: mes professeurs ont toujours su adresser aux objets d’art des questions aussi belles qu’inattendues. En ce sens, je leur suis grandement reconnaissante pour leur enseignement inspirant qui a déplacé mes centres d’intérêt et élargi ma curiosité intellectuelle. C’est, par ailleurs, grâce à leur soutien et à leur investissement que mes trois années à l’Université Laval ont été ponctuées d’expériences édifiantes: stage dans un centre d’artistes, cours-voyage en Autriche, organisation d’un cycle de conférences, contrats de recherche et de tutorat, etc. À l’issue de mon baccalauréat, je me sens plus solide mais, surtout, plus que jamais animée par de grandes questions.»