Zone d'information facultaire

Collation des grades

La Collation des grades 2023-2024

Émotions et fierté étaient au rendez-vous pour la remise des diplômes de nos finissants et finissantes!

Renseignez-vous sur l'événement

Doctorat honoris causa en ethnologie et patrimoine

Félicitations à André Gladu, cinéaste et réalisateur pour le patrimoine des francophones d'Amérique!

Découvrez notre récipiendaire
Centre multifacultaire d'examens

Centre multifacultaire d'examens

Vous bénéficiez de mesures d'accommodement, découvrez votre nouveau service

En savoir plus

Nouvelle doyenne à la Faculté

Pascale Fleury, la première doyenne de la Faculté des lettres et des sciences humaines

Lire la nouvelle

Bienvenue en sciences historiques

Découvrez les 6 disciplines qui nous distinguent et les programmes d’études qui les composent.

Voir tous les programmes

Bienvenue au Département des sciences historiques

Le Département des sciences historiques regroupe un personnel académique et scientifique aux expertises variées et complémentaires qui offre un enseignement de haut niveau. Vous pourrez vous spécialiser dans l’une des 6 disciplines recouvertes par le Département, soit l’histoire, l’histoire de l’art, l’archéologie, l’ethnologie, l’archivistique et la muséologie.

Nos laboratoires

Laboratoires d’archéologie de l’Université Laval

Ces laboratoires forment l’une des plus importantes infrastructures de recherche en archéologie au Canada. En tout, 8 laboratoires voués à de nombreuses aires culturelles et analyses spécialisées mettent plusieurs salles communes de recherche ainsi que d’importants moyens techniques à votre disposition.

Laboratoire de muséologie et d’ingénierie de la culture (LAMIC)

Ce laboratoire, spécialisé en muséologie expérimentale, prend appui sur les technologies de l’information et de la communication. Sa mission est de contribuer à la redéfinition des pratiques muséales, tout en permettant d’effectuer des choix d'équipements de haute technologie bien adaptés aux publics.

Laboratoire d’enquête ethnologique et multimédia (LEEM)

Le LEEM vise à créer des modes de valorisation du patrimoine novateurs à partir des données recueillies lors d’entrevues et de captations sur le terrain, qui rendent possible l’exploration du patrimoine à l’aide des expositions virtuelles, des sites Web et des applications mobiles.

Découvrez nos laboratoires

Témoignages

Sophie Pomerleau

Maîtrise en ethnologie et patrimoine - avec mémoire

«Je me nomme Sophie Pomerleau et j'ai terminé un baccalauréat avec majeure en ethnologie et mineure en psychologie en 1998. La pandémie m'a permis de reprendre les études ; ainsi, j'effectue une maîtrise en Ethnologie et patrimoine avec Martine Roberge comme directrice. Mon sujet d'étude est relié à une passion à laquelle je réfléchis depuis un quart de siècle à travers des observations sur le terrain et lors d'animations en chanson de tradition orale. Le sujet précis de mon étude se lit comme suit : L'étude du processus de transmission du répertoire de berceuses et rimettes enfantines : de la tradition à son actualisation. Cette bourse d'excellence vient confirmer que je suis sur la bonne voie. Elle me fait rêver à poursuivre mes études. Elle me permet aussi de terminer la rédaction de mon mémoire sereinement. Gratitude !»   Récipiendaire de la Bourse d'excellence Simonne-Voyer  

Béatrice LeBel

Diplômée du baccalauréat intégré en sciences historiques et études patrimoniales

«Lorsque j’étais au cégep, j’ai découvert les sciences historiques et je suis tombée en amour. Histoire, archéologie, histoire de l’art… Mais je n’étais pas capable de me décider pour une seule discipline pour poursuivre à l’université! C’est pourquoi le baccalauréat intégré en sciences historiques et études patrimoniales était parfait pour moi. Je n’ai dû faire aucun compromis sur ma curiosité en suivant cette formation solide, à mon image et reconnue dans le milieu. Étudier au BISHEP, c’est recevoir une formation à la fois théorique et pratique qui amène beaucoup d’opportunités. Grâce à mon programme, je suis maintenant une jeune professionnelle polyvalente et passionnée!»

Catherine Noiseux

Diplômée du certificat en archivistique

«Je me rends compte avec les années que ma formation à l’Université Laval me donne un avantage par rapport à mes collègues qui travaillent en archivistique et qui n’auraient pas suivi la formation. Le certificat nous donne des connaissances théoriques et pratiques dans le domaine. Il nous ouvre les yeux sur le futur de l’archivistique et nous permet de développer notre rigueur. Nous sommes donc bien préparés pour affronter les multiples défis du métier.   Puisque le certificat se donne à distance, il est beaucoup plus facile de concilier les études, la famille et le travail. Malgré cette distance, les enseignants nous offrent un bon soutien et la formule des cours nous permet tout de même de tisser des liens avec d’autres étudiants.»

Marc-André Complaisance

Diplômé au baccalauréat sur mesure en ethnologie du Québec et à la maîtrise sur mesure en sciences historiques et études patrimoniales

«Ayant un intérêt pour la culture du Québec et son patrimoine vivant, j’ai d’abord complété un certificat en ethnologie avant de poursuivre une formation sur mesure dans ce domaine, au baccalauréat et à la maîtrise, en composant notamment avec l’offre de cours des programmes d’ethnologie, d’archivistique et de muséologie. Parallèlement à mes études, j’ai eu le privilège de travailler à la Chaire de recherche du Canada en patrimoine ethnologique, une expérience enrichissante qui m’a offert l’opportunité d’apprécier et de comprendre les particularités régionales au Québec. Ce parcours universitaire m’a permis en somme de développer des connaissances et des compétences multidisciplinaires, ainsi que des aptitudes professionnelles, qui m’ont toujours été utiles. Encore aujourd’hui, dans mes fonctions de directeur du soutien aux opérations régionales et directeur régional de la Capitale-Nationale au ministère des Affaires municipales et de l’Habitation, mes connaissances et compétences en ethnologie représentent un atout, notamment pour comprendre les attentes des partenaires et les besoins de la clientèle.»

Roxanne Gingras

Diplômée du baccalauréat et de la maîtrise avec rédaction de mémoire en histoire de l’art

«J’ai toujours été passionnée par l’art et interpellée par son évolution à travers les siècles et les différentes cultures. Mes études aux 1er et 2e cycles en histoire de l’art m’ont donné l’opportunité d’élargir mes connaissances sur le domaine en offrant un portrait détaillé des pratiques artistiques de l’art ancien à l’art contemporain ainsi que des phénomènes artistiques qui ont forgé l’identité des sociétés. Les cours variés et la spécialisation de chacun des professeurs ont contribué à approfondir mon discours historique, critique et analytique à la fois sur l’étude de l’art et ses créations. Au terme de mes études, je suis engagée en tant qu’adjointe à la direction au sein d’une galerie d’art. Depuis, plusieurs projets ponctuent mon parcours: commissaire d’exposition, formatrice, coordonnatrice de projets, critique et consultante. Je suis notamment amenée à travailler avec des artistes dans la réalisation de leur dossier artistique en vue d’intégrer des lieux d’exposition et de vente. Grâce à l’étude des différents courants, concepts et théories explorés en histoire de l’art, j’ai développé une expertise pour intellectualiser le discours et le processus créatif d’artistes en arts visuels et d’entreprises artistiques pratiquant ici et à l’international.»

Dorothée Harton

Étudiante au baccalauréat en archéologie et récipiendaire du Prix du Département des sciences historiques

«Je m'appelle Dorothée Harton et je termine mon baccalauréat en archéologie. Ma curiosité et ma passion pour l'histoire m'ont poussée à intégrer cette discipline dans laquelle je souhaite un jour faire ma carrière. Je m'intéresse tout particulièrement à l'archéologie de la période moderne en Amérique du Nord et c'est dans ce domaine que j'aimerais me spécialiser et faire ma maîtrise dans un avenir prochain. Pour moi, ce qui fait la beauté de l'archéologie, c'est son interdisciplinarité et la contribution que tout plein de champs d'étude divers lui apporte afin de faire avancer nos connaissances sur l'histoire. L'analyse de la culture matérielle, des restes botaniques, animaux et humains, de l'ADN et même des insectes présents sur les sites sont autant d'indices qui permettent de rassembler les pièces d'un imposant casse-tête, et ce, en faisant appel à l'aide de plusieurs spécialistes. Restituer l'histoire le plus exactement possible selon l'état de nos connaissances, c'est ce que j'aspire à faire. Cette bourse me servira donc à économiser afin de financer mes projets futurs.»