Répertoire du personnel administratif et enseignant

Maxime Coulombe


Professeur titulaire

Département des sciences historiques

418 656-2131, poste 407859

maxime.coulombe@hst.ulaval.ca

Pavillon Charles-De Koninck Local 4217

Enseignement

  • HAR-1011 Art contemporain
  • HAR-2310 Photographie et postphotographie
  • HAR-2316 L’art contemporain et le corps
  • HAR-2350 Théories et méthodes de l'art contemporain

Recherche

Publications

Livres

Les jeux vidéo : ouvrir le temps, ouvrir l’espace, à paraitre en 2022.

Le plaisir des images, Paris, Presses universitaires de France, 2019. 

Petite philosophie du zombie, ou comment penser par l'horreur, Paris, Presses universitaires de France, 2012.

o    Finaliste du grand prix de l’imaginaire 2012 : catégorie essais.
o    Traduction japonaise : ゾンビの小哲学, Tokyo, Jimbun Shoin, 2019 (avec une nouvelle postface : Le zombie au Japon).
o    Traduction italienne : Piccola filosofia dello zombie. O come riflettere attraverso l'orrore, Milano, Éditions, Mimesis, 2014.
(quatrième réimpression corrigée 2014).(Traduction italienne: Piccola filosofia dello zombie. O come riflettere attraverso l'orrore, Milano, Éditions, Mimesis, 2014.)

Le monde sans fin des jeux vidéo, Paris, PUF, 2010. 

Imaginer le posthumain: sociologie de l'art et archéologie d’un vertige, Québec, PUL, 2009.

Articles avec comité de lecture

« Patrimoine photographique et mémoire : entre identité et affect », VU, à paraitre, 2020 (2000 mots).

« La menace des oiseaux : l’iconicité et la ressemblance des images à l’ère du relativisme », Montréal, RACAR, 2016, p. 17-29 (6000 mots).

 « Mitchell(s) : doute et conventionalité des images », Captures, Vol. 1 No 1. 2016. En ligne. http://revuecaptures.org/publication/volume-1-numero-1. 

«Zombies: symptôme d’une époque terrifiée», Socio-anthropologie, no 30, été 2015 (5000 mots).

«Le corail, la dynamite et autres objets hétéroclites», Globe: revue internationale d’étude québécoise, article accepté, vol 16, no 1 (8400 mots).

«Prendre le zombie au sérieux: état de nature et pessimisme contemporain», (4000 mots), Otrante, no 33-34, hiver 2013, p. 95-107.

«Sur l'art posthumain», Cultures et sociétés: sciences de l'homme, no 24, octobre 2012, p. 67-73 (4500 mots).

«La popularité des zombies», Études: revue de culture contemporaine, octobre 2012, p. 365-375. (3000 mots).

«Entrer dans la mer: posthumanité et dissolution du moi», Cahier de recherche sociologique, no 50, Montréal, 2011, p. 141-157. (4200 mots)

«Le secours de la fiction: World of Warcraft et la reconnaissance virtuelle», Revue des sciences sociales, no 45, Strasbourg, 2011, p. 92-99. (4000 mots).

Chapitres d’ouvrage

« Je ne suis qu’un miroir : la performance comme geste éthique », dans Postmodernité : approches esthétiques et politiques, Montréal, Nota Bene, 2020 (à paraitre).

« Jeux vidéo », Socio-anthropologie de l’adolescence, sous la direction de Thierry Goguel d'Allondans, Jocelyn Lachance et Denis Jeffrey, Paris, PUF, 2015 (3000 mots).

« Fantôme », Dictionnaire de la Violence, PUF, 2011, p. 351-354 (2000 mots).

«Jeux vidéo», Dictionnaire de la Violence, PUF, 2011, p. 539-542 (2000 mots).

«Orlan», Dictionnaire du corps, Paris, PUF, 2007, p. 675-678 (2000 mots).

Articles sans comité de lecture

«La ressemblance, le doute, la ruine», Esse, no 85, automne 2015, p. 30-35 (2000 mots), traduit sous le titre «Resemblance, Doubt, and Ruin».

«La sculpture, vous dites?», Espace sculpture, automne 2014, p. 23-24 (1000 mots). Traduit sous le titre: «Sculpture, you ask?».

«"Cela aussi était": Nicolas Baier», Esse, numéro 81, printemps 2014, p. 12-21 (3000 mots).

« Nudité ennuyée : sur les mannequins de Vanessa Beecroft », Espace sculpture, no. 93, 2010. Traduit sous le titre : « Bored Nudity : Vanessa Beecroft’s models, p. 12-15.

« Hanter les images : sur le travail photographique de Joachim Koester », Ciel Variable, no 83, hiver 2010. Traduit en anglais sous le titre : « Haunting Images : On Joachim Koester’s Photographic Works », p. 55-62.

«La peur, le pont, le passage», Etc. Montréal, n° 79, Sept.-Oct.-Nov. 2007, p. 22-26.       «Thriller existentiel», Madame Figaro, novembre 2013, p. 42 (1000 mots).

«Verbaliser l'image: titrer et trahir», Espace sculpture, n° 82, Hiver 2007-2008, p. 9-15. Traduit sous le titre : « Verbalizing the Image Is to Title and Reveal It ».

« Le sismographe et l’automate, pour une autre lecture de l’art technologique », Etc. Montréal, n° 77, mars-avril-mai, 2007, p. 12-15. 

 

Intérêts de recherche

  • Arts actuels
  • Histoire de l’art depuis 1960
  • Nouveaux médias dans l’art
  • Art et philosophie depuis 1960
  • Sociologie de l’art

Dans les médias

Facteurs humains, le balado - Histoire de l’art, expérience et attention

Disponible dès maintenant sur notre site Web!   Aussi disponible sur ces plateformes         Dans cet épisode de Facteurs humains, le balado, Maxime Coulombe, chercheur et professeur en histoire… +

Parution aux PUF: «Le plaisir des images», essai écrit par Maxime Coulombe

«Le plaisir des images», un essai écrit par Maxime Coulombe, professeur d'histoire de l'art au Département des sciences historiques, est paru récemment aux éditions PUF. L'ouvrage est disponible en… +