Répertoire du personnel administratif et enseignant

Martine Roberge


Professeure titulaire

Département des sciences historiques

418 656-2131, poste 405429

martine.roberge@hst.ulaval.ca

Pavillon Charles-De Koninck Local DKN-3289

Directrice du programme de 1er cycle en ethnologie
Directrice de la maîtrise en ethnologie et patrimoine (avec mémoire) et du doctorat en ethnologie et patrimoine.

Tout mène à l’ethnologie… Ayant fait mes études collégiales en arts et lettres, j’ai poursuivi au baccalauréat à l’Université Laval après deux années passées à l’école de la vie où j’ai dû gagner mon sel en travaillant dans un grand hôtel de la Ville de Québec. Mon ambition d’alors de devenir poète et de vivre d’écriture s’est bien vite volatilisée devant les factures d’épicerie et les comptes mensuels. La voie des études n’était pas naturellement tracée, mais elle fût un passage, d’abord obligé, puis salutaire. C’est ainsi que je suis arrivée à l’ethnologie tout à fait par hasard, à la suite d’un choix de programme et d’un cours aux intitulés qui ont attiré ma curiosité tout en devenant des bouées phares : Arts et traditions populaires et Introduction à la littérature orale. Ne connaissant ni l’un ni l’autre mais voyant la parenté avec ma formation en littérature française et québécoise, en langues et en histoire de l’art, je me suis laissée porter par ces éléments de culture populaire. Puis, il y a eu la rencontre avec un professeur, Jean Du Berger, qui a été déterminante. Spécialiste des légendes de tradition orale et plus spécifiquement de la présence du Diable dans ces récits, fin orateur, conteur et grand communicateur, ses enseignements au cœur de la mythologie populaire m’ont littéralement envoûtée et m’ont orientée vers la découverte des formes contemporaines de ces récits et mythes au point où j’ai poursuivi mes études de maîtrise sous sa direction sur le phénomène de la rumeur et des légendes urbaines. Mon intérêt marqué pour la littérature et l’analyse de discours m’ont porté à l’étude des formes de l’oralité, peu importent les genres, et au processus narratif, bref comment raconter une histoire. C’est dans cette voie que j’ai poursuivi mes recherches doctorales en comparant les genres folkloriques, littéraires, traditionnels, contemporains et filmiques en analysant des « histoires de peur ». J’y ai découvert « l’art de faire peur » et la complexe dialectique entre le réel, le possible et l’imaginaire, véritables ressorts narratifs où la notion de récit est centrale. C’est d’ailleurs par cette porte d’entrée que j’ai rejoint le Centre de recherche interuniversitaire sur la littérature et la culture québécoise (CRILCQ) où mes travaux sur la culture populaire de souche québécoise ont trouvé une niche naturelle.

Portée par mes recherches sur l’oralité qui constitue l’un des fondements de l’ethnologie, j’ai développé la question des fêtes et des rituels, autre domaine pilier de la discipline. J’y explore les confins et les contours plus ou moins définis des rites festifs et des fêtes ritualisées dans leur dimension passée et contemporaine ainsi que ceux plus spécifiques des rites de passage, de la naissance à la mort, du quotidien et des interactions sociales. Le divertissement populaire et les loisirs s’inscrivent dans le prolongement des finalités de la fête. Après avoir enseigné pendant dix ans comme chargée de cours, j’ai obtenu un poste de professeur d’ethnologie qui visait à recruter dans le domaine des études patrimoniales, secteur de recherches alors en plein développement. La question liée au patrimoine immatériel qui anime mes recherches en patrimoine repose sur les aspects intangibles et expressifs de la culture. J’étudie des formes d’expression de la tradition qui ont pour principal véhicule l’oralité : les récits comme les contes, légendes, rumeurs, ainsi que les traditions festives. Je m’intéresse en outre aux processus de création-production de la culture orale ainsi qu’aux processus de patrimonialisation, que ce soit par la mise en scène, la mise en valeur, la revitalisation, la mise en tourisme ou tout autre stratégie. Mon champ d’expertise se divise donc en trois domaines de recherche à la fois distincts et complémentaires : oralité, ritualité, patrimonialité. Le fil conducteur est celui des représentations populaires et des stratégies de mise en scène et de mise en récit du point de vue des pratiques prises en charge par les acteurs de la communauté.

Ces pôles d’intérêt s’appuient méthodologiquement sur le travail de terrain (enquête orale et observation directe) car les processus de création des sources orales et des documents d’archives de même que les questions éthiques, déontologiques et de droit d’auteur sont au cœur des préoccupations de l’ethnologue et caractérisent son expertise professionnelle. L’ethnologie contemporaine trouve ainsi sa raison d’être dans l’étude de la culture populaire, qui en est l’ADN, et qui nourrit un goût affiné pour la culture vivante.

Quelques références

L’art de faire peur : des récits légendaires aux films d'horreur, Québec, Les Presses de l'Université Laval, 2004, 234 p. (Collection « Ethnologie de l’Amérique française »).

De la rumeur à la légende urbaine, Québec, Les Presses de l’Université Laval, 2009, 150 p. (Coll.: « Ethnologie de l’Amérique française ».)

Rites de passage au XXIe siècle : entre nouveaux rites et rites recyclés, Québec, Les Presses de l’Université Laval (Paris, Hermann), 2014.

Valoriser la culture francophone : des stratégies communautaires et identitaires (dir.), Québec, Les Presses de l’Université Laval, 2016, Collection « Culture française d'Amérique ».

« Les festivals populaires, atout du développement touristique du Québec? », Revue Espaces – Cahier Fêtes populaires et tourisme, no 311, mars 2013 : 100-107

« La fête de la mi-carême au Québec: revitalisation d’une tradition et patrimonialisation », dans L. S. Fournier, Dominique Crozat, Catherine Bernié-Boissard et Claude Chastagner (dir.), Patrimoine et valorisation des territoires, Paris, L’Harmattan, 2012 : 167-177.

« D'histoire en histoires : de la découverte des récits de tradition orale à leur adaptation », Adaptation dans les espaces francophones : formes, expressions et diffusion (Aline Francoeur, dir.), Québec, Les Presses de l’Université Laval, 2016 : 39-69, Collection « Culture française d'Amérique ».

« Autopsie des rites funéraires contemporains : une tendance à la re-ritualisation », La fabrication des rites (Denis Jeffrey et Ângelo Cardita, dir.), Les Presses de l'Université Laval, 2015 : 179-194.

Enseignement

  • ETN-1000 Introduction à l'ethnologie
  • ETN-1001 Exercices méthodologiques
  • ETN-1002 Méthodologies de terrain: entrevue et observation
  • ETN-1003 Dynamiques des pratiques culturelles
  • ETN-1103 Fêtes et rituels
  • ETN-1109 Ethnologie du patrimoine
  • ETN-1110 Pratiques langagières
  • ETN-1116 Paroles et imaginaires
  • ETN-1122 Légendes et récits de l’Amérique française
  • ETN-1123 Ethnologie urbaine
  • ETN-2205 Loisirs et société
  • ETN-6000 Projet de mémoire
  • ETN-7000 Coutumes et rituels

Recherche

Consulter les projets de recherche subventionnés

Affiliation à des groupes de recherche

Membre du Centre de recherche interuniversitaire sur la littérature et la culture québécoises (CRILCQ)

Recherches en cours

  • Entre conte et humour : l’art de raconter des histoires selon Fred Pellerin
  • La patrimonialisation des traditions festives
  • Société, loisirs, divertissements et culture populaire
  • Du témoignage à la narration : le récit, un concept protéiforme

Publications

Livres, monographies, direction d'ouvrages et direction de numéros de revues

Rites et ritualisations (Martine Roberge et Denis Jeffrey, dir.), Québec, Presses de l'Université Laval, 2018, 259 p. (Coll. : Sociologie au coin de la rue)

Rites et identités (Denis Jeffrey et Martine Roberge, dir.), Québec, Presses de l'Université Laval, 2017.

Valoriser la culture francophone: des stratégies communautaires et identitaires (dir.), Québec, Les Presses de l’Université Laval, 2016, collection «Culture française d'Amérique».

Rites de passage au XXIe siècle; entre nouveaux rites et rites recyclés, Québec, Presses de l'Université Laval, 2014, 203 pages. 

Rites de passage au XXIe siècle; entre nouveaux rites et rites recyclés, Paris, les éditions Hermann, 2014.

De la rumeur à la légende urbaine, Québec, Les Presses de l'Université Laval, 2009, 150 p., collection «Ethnologie de l'Amérique française».

Guide d’observation in-situ, Québec, Université Laval, 2008, 37 p.

Québec, Ethnologie du proche/Ethnology at home, numéro thématique de la revue Ethnologies (avec Anne-Marie Desdouits), vol. 26, no 2, 2004, 359 p.

L'art de faire peur: des récits légendaires aux films d'horreur, Québec, Les Presses de l'Université Laval, 2004, 234 p., collection «Ethnologie de l'Amérique française».

La radio à Québec 1920-1960, (avec Jean Du Berger et Jacques Mathieu), Québec, Les Presses de l’Université Laval, 1997, 298 p. (coll.: «PUL-IG»).

Enquête orale: trousse du chercheur, Service des ressources pédagogiques, Université Laval, Sainte-Foy (Québec), © Laboratoire d'ethnologie urbaine, 1995, 85 p.

Guide d’enquête orale, Québec, Gouvernement du Québec, Direction des Communications, ministère des Affaires culturelles, 1991, 265 p. (coll. «Patrimoines», no 72).

La rumeur. Québec, Université Laval, Célat, 1989, 107 p. («Rapports et Mémoires de recherche du Célat», no 14).

Contributions à un ouvrage collectif (COC) et chapitres de livres

«Les festivités de la Mi-Carême: un divertissement populaire réinventé», Recherches sociographiques, (à paraître 2020).

«Faut-il laisser une trace après la mort? Enjeux des rites en mutation», Rites et ritualisations (Martine Roberge et Denis Jeffrey, dir.), Québec, Presses de l'Université Laval, 2018, p. 23-36.

«Trash the dress: anti-rite ou performance ritualisée?», Rites et identités (Denis Jeffrey et Martine Roberge, dir.), Québec, Presses de l'Université Laval, 2017, p. 57-73.

«Quelques formes de solidarité dans les rites de naissance et de mort au Québec», Les solidarités humanistes (Obrillant Damus et Denis Jeffrey, dir.), Presses Universitaires Mondiales (collection «La dignité humaine»), 2016, p. 77-99.

«D'histoire en histoires: de la découverte des récits de tradition orale à leur adaptation», Adaptation dans les espaces francophones: formes, expressions et diffusion (Aline Francoeur, dir.), Québec, Les Presses de l'Université Laval, 2016: 39-69, Collection «Culture française d'Amérique».

« Autopsie des rites funéraires contemporains : une tendance à la re-ritualisation », La fabrication des rites (sous la direction de Denis Jeffrey et Ângelo Cardita), Les Presses de l'Université Laval, 2015 : 179-194.

«Dominion Corset», Dicomode, Dictionnaire de la mode au Québec de 1900 à nos jours (sous la direction de Gérald Baril), Montréal, Fides, 2004, p. 124-126.

«L'ethnologie urbaine: l'expérience de Québec», dans Ethnologies francophones de l'Amérique et d'ailleurs, (sous la dir. d'Anne-Marie Desdouits et de Laurier Turgeon), Sainte-Foy (Québec), Les Presses de l'Université Laval, 1997, (coll.: «Ethnologie de l'Amérique française»), p. 160-175.

«L'étude de la rumeur dans la construction de la mémoire collective», Étude de la construction de la mémoire collective des Québécois du XXe siècle, Québec, Université Laval, Cahiers du CÉLAT, no 5, novembre 1986, p. 315-319.

Articles dans des revues avec comité de lecture (RAC)

«Pratiques commémoratives de jeunes en deuil», Frontières – Les jeunes et la mort, no dirigé par Denis Jeffrey et Christine Fawer Caputo: 29, 1, 2018, [En ligne].

«Les festivals populaires, atout du développement touristique du Québec?», Revue Espaces - Cahier Fêtes populaires et tourisme, no 311, mars 2013, p. 100-107.

«La fête de la mi-carême au Québec: revitalisation d’une tradition et patrimonialisation», dans L. S. Fournier, Dominique Crozat, Catherine Bernié-Boissard et Claude Chastagner (dir.), Patrimoine et valorisation des territoires, Paris, L'Harmattan, 2012, p. 167-177.

«Le carnaval de Québec. Identité urbaine et événement festif», Ethnologie française, XL, 2010, 3, p. 487-494.

«La création des archives de folklore et leur rapport avec la culture: Collecte ethnographique, création d'archives audiovisuelles, mise en valeur et diffusion Internet: l'exemple de l'Inventaire des ressources ethnologiques du patrimoine immatériel», Actes du 37e Congrès annuel de l’Association des archivistes du Québec, 12 au 15 mai 2008.

«Un inventaire vivant du patrimoine vivant», Bulletin Mnémo, vol. 11, no 2, 2008, p. 12-16.

«Pour une relecture de nos rituels dans la société contemporaine», Ethnologies, vol. 28, no 2, 2006, p. 213-222.

«Réflexion sur le rite contemporain des fiançailles: vers une hybridation des rites matrimoniaux?» (avec Catherine Arseneault), Ethnologies, vol. 28, no 2, 2006, p. 29-51.

«Portrait du folkloriste Dr. Joseph-Dominique Gauthier», Rabaska (revue publiée par la Société québécoise d'ethnologie), vol. 4, 2006, p. 92-94.

«Réflexion autour d’une recherche appliquée: l'école no 2 du rang St-Jacques renaîtra-t-elle de ses cendres?» (avec Christine Bricault et Geneviève St-Jacques Thériault), Rabaska, vol. 4, 2006, p. 39-55.

«L'art de susciter l'effroi», Dossier sur la peur: de l’angoisse individuelle aux fantasmes collectifs, Sciences humaines, no 162, juillet 2005, p. 50-53.

«1944-2004: 60e anniversaire des Archives de folklore et d'ethnologie de l'Université Laval», Rabaska (revue publiée par La Société québécoise d'ethnologie), numéro 2, 2004, p. 297-301.

«Émergence d’une ethnologie contemporaine plurielle à l'Université Laval. Bilan des terrains, approches et méthodes», Ethnologies, vol. 26, no 2, 2004, p. 139-178.

Fêtes, rituels, pratiques et coutumes, entre tradition et modernité, 50 articles thématiques sur la culture francophone en Amérique du Nord, parus sur le site du Réseau des archives du Québec, 2000, 300 pages Web.

«Folklore et ethnologie urbaine» (avec Jean Du Berger et Simonne Dubois), Canadian Folklore canadien, vol. 16, no 1, 1994, p. 119-128. (Revue de l'Association canadienne d'ethnologie et de folklore).

«Ethnologie urbaine: questions de méthodologie», Canadian Folklore Canadien, vol. 16, no 1, 1994, p. 43-54. (Revue de l’Association canadienne d’ethnologie et de folklore).

Rapport de recherche ou avis produit pour le gouvernement (RRA)

Étude ethnologique et patrimoniale sur les festivités de la mi-carême au Québec, Rapport d’expertise, Ministère de la Culture et des Communications du Québec, avril 2014, 70p.

Élaboration d’un cadre d’analyse sur les éléments du patrimoine culturel immatériel à l’intention des membres du Conseil du patrimoine culturel du Québec, Conseil du patrimoine culturel du Québec, Rapport et recommandations, février 2014.

 

Intérêts de recherche

  • Patrimoine immatériel, mise en valeur et tourisme culturel, mise en scène du patrimoine
  • Ritualité contemporaine: rites profanes, rites de passage et rituels festifs, de loisirs et divertissements
  • Culture populaire et ethnologie urbaine: expression médiatique et associative des pratiques en milieu urbain, croyances et imaginaire – légendes urbaines
  • Méthodologies de terrain