Gabriel Sagard et les langues autochtones

Gabriel Sagard et les langues autochtones

Date : Mercredi 28 février 2018

Une présentation du CÉLAT

Mercredi 28 février à 11 h 30 à 13h
Pavillon Charles-De Koninck, salle 5172.

Bien avant son arrivée en Nouvelle-France en 1624, Gabriel Sagard s’est intéressé aux langues autochtones. Cet intérêt ne se démentira pas par la suite, comme en témoignent tous les mots en langues autochtones qui émaillent son œuvre viatique et historiographique. En fait foi également son Dictionnaire de la langue huronne, seul lexique parmi plusieurs vocabulaires élaborés par les Récollets qui a été conservé et qui constitue un document ethnolinguistique de premier plan. Nous proposons, dans le cadre de cette conférence, d’étudier l’utilisation des lexèmes montagnais, hurons et même népissingues, qui, plus qu’un ornement rhétorique visant à mousser la compétence linguistique des missionnaires récollets souvent contestée par leurs détracteurs jésuites, dénote une réelle connaissance des langues indigènes, même si l’auteur écorche souvent les premières syllabes des mots hurons et déforme phonétiquement certains termes montagnais. Source : Célia Forget
CÉLAT
www.celat.ulaval.ca