«Échapper à la perspective : saisir le mouvement»

«Échapper à la perspective : saisir le mouvement»

Date : Mercredi 21 février 2018

Une présentation du CÉLAT

Mercredi 21 février à 11 h 30
Pavillon Charles-De Koninck, salle 5172
Conférencier :  Denis Cerclet, titulaire de la Chaire mobile du CELAT, maître de conférences en anthropologie à l’Université Lumière-Lyon 2.

L'intérêt pour la relationalité qui marque ces dernières années n'est pas récent. Il dénote cependant, à travers l'immersion, la notion de milieu ou les approches écologiques, un mouvement de rapprochement entre les êtres et les choses. Cette proximité recherchée pose une question, car elle oblige à repenser les anciennes catégories de temps, d'espace et d'environnement. Elle nécessite aussi de repenser le sujet et sa capacité à faire avec. Ce changement s'apparente à une critique de la perspective. Cette technique bien connue qui sert à représenter les objets tridimensionnels sur une surface bidimensionnelle a gagné depuis longtemps tous les domaines de nos sociétés occidentales. Elle peut être entendue comme la séparation de l'homme d'avec le monde, l'absence de mouvement et la référence à un ordre transcendant. Les gestes et le mouvement apparaissent comme des manières de mettre en crise la perspective. Comment saisir le mouvement? Nous essaierons de trouver quelques éléments de réponse à travers une analyse des déplacements en ville et l'usage d'un oculomètre. Pour information Source : Célia Forget
CÉLAT
www.celat.ulaval.ca