30 octobre 2019 au 1 novembre 2019

Détails supplémentaires

«La fête a eu lieu, les danseurs portent leurs corps et la scène à blanc pour reprendre l’exercice. Portés par les témoignages et les confidences d’interprètes ayant quitté la pratique, quatre danseurs et une vidéaste s’affairent à honorer ce que les premiers ne font plus. "De la glorieuse fragilité" est une brillante réflexion et célébration de son médium, un deuil d’une tendresse inouïe. Les interprètes, poussés dans leurs retranchements physiques et émotifs, font preuve d’une hypervigilance à l’autre dans leur occupation de l’espace. Dans un plaisir palpable, ils s’acquittent avec brio de la grandeur de ce projet. Karine Ledoyen fait montre, une fois de plus, de l’intelligence et de la sensibilité de sa recherche chorégraphique.»

Pour en savoir plus sur La Rotonde