Répertoire du personnel administratif et enseignant

Lucie Roy photo

Lucie Roy

Professeure titulaire
Département de littérature, théâtre et cinéma
Lucie.Roy@lit.ulaval.ca
418 656-2131, poste 405951
Pavillon Louis-Jacques-Casault Local 1849

Les approches théoriques privilégiées par Lucie Roy sont la sémiotique et la philosophie. Ses champs de recherche sont l’énonciation, la réception, l’esthétique, la poïesis et l’Histoire. L’image, le cinéma, l’intermédialité et la transmédialité constituent des motifs d’application privilégiés.

Les usages relatifs aux empreintes, aux traces et aux inscriptions, aux supports argentiques ou numériques et aux surfaces, aux cadrages et aux montages sont au cœur de son questionnement. Ces opérateurs d’écriture lui permettent d’examiner certaines des pratiques intermiédales ou transmédiales actuelles, des corpus particuliers, de même que l’interface numérique.

Elle est à considérer les procédés formels et narratifs mis au service de la fictionnalisation de l’éthique dont les récits documentaires et les récits de fiction font le jeu ou constituent les laboratoires.

Enseignement

  • Histoire et esthétique du film 
  • Documentaire
  • Cinéma comme phénomène de communication (énonciation, narration et réception) 
  • Cinéma et intermédialité (peinture, photographie, littérature, bande dessinée et théâtre)
  • Cinéma et interdisciplinarité : le récit (en révision)
  • Récit
  • Petit laboratoire éthique.
  • Cinéma et intermédialité I
  • La pensée de l'écran (séminaire)
  • Cinéma et philosophie (séminaire en préparation)
  • Poïesis du récit (séminaire)

Projets de recherche

L’image ou le documentaire, BDR, Faculté des lettres, montant accordé: 4800$.

Questions sur la poétique du récit filmique, projet subventionné par le Conseil de recherches en sciences humaines du Canada (CRSH) de 1995-1998, montant accordé: 31 700$.

Poétique et espace de l’imaginaire au cinéma, projet subventionné par le Fonds pour la formation de chercheurs et l’aide à la recherche (FCAR) de 1995-1998, montant accordé: 47 500$.

La temporalité ou le recel de la mémoire au cinéma, projet subventionné par le Conseil de recherches en sciences humaines du Canada (CRSH), budget spécial de la recherche (B.S.R.) de l’Université Laval, 1993-1994, montant accordé: 6000$.

La temporalité ou le recel de la mémoire au cinéma, projet subventionné par le Conseil de recherches en sciences humaines du Canada (CRSH) de 1992 à 1995, montant accordé: 46 678$.

Publications

Ouvrages parus

Pouvoir de l’oubliée: la perception au cinéma, Paris, L’Harmattan, collection « Esthétiques », 2015, 244 p.

Petite phénoménologie de l’écriture filmique, Québec/Paris, Nota bene/Méridiens Klincksieck, 4e trimestre 1999, 248 p.

Contributions à la publication de collectifs

« La transmédialité ou l’aventure du cadre », Tranmédialité, bande dessinée et adaptation, France, Presses Universitaires Blaise Pascal, 2018, p. […] (dir. Evelyne Deprêtre, German A. Duarte).

« La fiction ou le paradoxe de la violence immatérielle », Figures de violence, Paris, L’Harmattan, 2012, p. 123-136 (dir. Richard Bégin, Bernard Perron, Lucie Roy).

« L’instant et le support. L’exemple du film En remontant la rue Vilin », Signes des temps. Temps et temporalités des signes, Québec, Presses de l’Université Laval, 2005, p. 211-226 (dir. Louis Hébert et Lucie Guillemette).

Contributions à des revues

« La pensée im-matérielle de l’écriture filmique. Des questions à propos du tupos argentique et de la pictura numérique », Sens public, « Les naissances du cinéma » (dir. Thomas Carrier-Lafleur, Servanne Monjour, Élisabeth Routhier et Marcello Vitali-Rosati).
 
« Les ouvragements de l’image et l’intermédialité. Une écriture d’écritures », Sens public, « Authentique artifice », 2019, 20 pages (dir. Jean-Marc Larrue, Servanne Monjour, Marcelle Vitali- Rosati).

« Une ontologie ou une esthétique du numérique », Sens public, « Ontologie du numérique », 2017, 20 pages (dir. Servanne Monjour, Treleani Matter, Marcello Vitali Rosati).

« Le cinéma, une chose de l’écriture », Applied Semiotics/sémiotique appliquée, «  Sémiotique appliquée, sémiotique applicable : nouvelles méthodes », no 26, 2018, p. 221-231 pages (dir. Louis Hébert).

« Dogville. Un récit en adaptation », Études littéraires, « Adapter le théâtre au cinéma », volume 45, no 3, automne, 2014, p. 135–144 (dir. Esther Pelletier, Irène Roy).

Communications

Organisation de colloques

Figures de violence, colloque international en ligne, Figura (Centre de recherche sur le texte et l’imaginaire), Montréal, Université du Québec à Montréal (membres du comité organisateur: Richard Bégin, Bertrand Gervais, Bernard Perron, Lucie Roy), février 2009-2013.

Études cinématographiques, 71e congrès de l’ACFAS, Rimouski, Université du Québec à Rimouski, 2003 (responsable de la section: Lucie Roy).

Rencontres cinématographiques, Québec, 19, 20, 21, et 22 avril 1995. Cinéma: actes et présence — ancien intitulé Cent ans après la Sortie des usines Lumière et le premier tour de manivelle, colloque international, Centre Jacques-Cartier (France), le Musée de la civilisation (Québec), la Cinémathèque québécoise (Montréal), l’Institut Lumière (Lyon), 1995 (membres du comité organisateur: Michel Larouche, Université de Montréal, Michel Bouvier, Université de Lyon et Lucie Roy, Université Laval).

Le temps au cinéma, XIIIe colloque international de l’Association québécoise des études cinématographiques (AQEC), Montréal, 1993 (organisatrice: Lucie Roy).

Cinéma et temporalité, 61e congrès de l’Association canadienne-française pour l’avancement des sciences (ACFAS), Rimouski, 1993 (organisatrice: Lucie Roy).

Conférences et communications - Colloque à distance

«La fiction ou la violence immatérielle», Figura (Centre de recherche sur le texte et l’imaginaire), colloque international, Montréal, Université du Québec à Montréal, février 2009-2013 (membres du comité organisateur: Richard Bégin, Bertrand Gervais, Bernard Perron, Lucie Roy).

Colloques présentiels

«Présences et ouvragements de l’écriture», Authentique artifice, 3 rd International Conference International Society for Intermedial Studies, Université de Montréal, 2017.

«L’imaginaire de l’Histoire et les histoires imaginaires», L’imaginaire au prisme des disciplines culturelles, Figura, Montréal, 2016 (org. Jean-Fraçois Chassy, Véronique CNockaert, Isabelle Kirouac-Massicotte, Mathieu Simard). Enregistrement sonore disponible en ligne.

«Le cinéma. Une chose de l’écriture», Sémiotique appliquée, sémiotique applicable: nouvelles méthodes, colloque de la Société de sémiotique du Québec, mai 2015.

«Questions sur l’identité narrative et le principe de l’authenticité dans le récit de témoignages», Beyond Testimony and Trauma/Au-delà des témoignages et des traumatismes, colloque international organisé notamment par le Centre d’histoire orale et de récits numérisés de l’Université Concordia et par l’Institut montréalais d’études sur le génocide et les droits de la personne, mars 2012 (organisateur: Steven High).

«Sur le 11 septembre et l’enveloppement mutuel de la fictionnalisation de l’Histoire et de l’historicisation de la fiction», L’imaginaire du 11 septembre 2001: de la fictionnalisation à la mystification, colloque international organisé conjointement par ERIC LINT (UQAM) et Lerma (Aix-en-Provence), Montréal, UQAM, 2011 (membres du comité organisateur: Annie Dulong, Bertrand Gervais, Alice van der Klei).

«Le risque de penser. Reliance, relation et contingence», Performances et objets culturels. XIe colloque de Sémiotique de la francophonie, Montréal, Université McGill, 2006 (membres du comité organisateur: Louis Hébert, L. Guillemette, J. Cossette, L. Arsenault, R. Rioux).

«Entre picturalité et filmicité. L’exemple du film L’année dernière à Marienbad», Intertextualité, interdiscursivité et intermédialité, 72e congrès de l’Association canadienne-française pour l’avancement des sciences (ACFAS), Montréal, UQAM, 2004 (membres du comité organisateur: Louis Hébert, L. Guillemette, C. Lévesque, F. Rioux).

«La cinéante ou l’écriture documentaire de Pierre Perrault», Actualité des œuvres de Pierre Perrault, 72e congrès de l’ACFAS, Montréal, UQAM, 2004 (texte lu par un tiers).

«Gel et dégel de la peinture urbaine», section cinéma, 71e congrès de l’ACFAS, Rimouski, Université du Québec à Rimouski, 2003 (responsable d’une séance: Lucie Roy).

«L’instant et le support. L’exemple du film En remontant la rue Vilin», Signes des temps. Temps, temporalité et historicité, 70e congrès de l’ACFAS, Québec, Université Laval, 2002 (membres du comité organisateur: Louis Hébert, Lucie Guillemette).

«Pièces ou vues filmées. Une intermédialité d’origine», 70e congrès international de Domitor, Montréal, 2002 (membres du comité organisateur: André Gaudreault, Catherine Russell, Pierre Véronneau).

«Des images en relations», «Des images, du cinéma: du mouvement et des relations», VIe Congrès mondial de l’AISV, 2001 (texte lu par un tiers) (responsable d’une séance: Lucie Roy).

«Trans(é)crire ou les migrations théoriques», Théories et objets métissés, 68e congrès de l’ACFAS, 2000 (organisateur: Louis Hébert).

«Un exil en durasie», Les femmes qui ont marqué l’Histoire, Musée de la civilisation, 2000 (deux conférences).

«La scription chez Godard», Godard et le métier d’artiste, colloque international, Association des Amis de Pontigny-Cerisy, Cerisy-la-Salle, 1998 (membres du comité organisateur: Gilles Delavaud, Jean-Pierre Esquenazi, Marie-Françoise Grange).

«Iconicité, perception, vraisemblance au cinéma», Le vrai, le vraisemblable, le virtuel, 66e de l’ACFAS, Québec, Université Laval, mai 1998 (organisateur: Louis Hébert).

«Valeur-s de l’image», La valeur, les valeurs, 65e congrès de l’ACFAS, Société de sémiotique du Québec, Trois-Rivières, Université du Québec à Trois-Rivières, mai 1997 (dir. Louis Hébert).

«L’image au cinéma. Pour une phénoménologie de la référence», Le référent, 64e congrès de l’ACFAS, Société de sémiotique du Québec, Montréal, mai 1996.

«Image du temps au cinéma», Le cinéma, cent ans après, Association québécoise des études cinématographiques (AQEC), Montréal, novembre 1995.

«Le documentaire: identité du discours et altérité du réel», Les Lumière et après: l’aventure du documentaire, colloque international, Association des Amis de Pontigny-Cerisy, Cerisy-la-Salle, été 1995 (organisateur: André Gardies).

«Le cycle des Lumière, d’une image-temps à une image-souvenir», Congrès Lumière, Centre Jacques-Cartier, Lyon, été 1995 (membre du comité organisateur: Dominique Bourgain, André Gardies).

«Les mémoires mouvantes du cinéma», Rencontres cinématographiques, Québec, 19, 20, 21 et 22 avril 1995. Cinéma: acte et présence, colloque international, Québec, Musée de la civilisation, 1995 (membres du comité organisateur: Michel Bouvier, Michel Larouche, Lucie Roy).

«Le genre mémoriel», Sur la notion de genre au cinéma, AQEC, Montréal, 1994 (organisateur: Germain Lacasse).

«Sur les doubles statuts de l’empreinte au cinéma», Les cent ans du cinéma, Association internationale pour le développement de la recherche sur le cinéma des premiers temps (Domitor), New York, 1994 (membres du comité organisateur: André Gaudreault et autres).

«L’infatigable image ou les horizons du temps au cinéma», Le temps au cinéma, colloque international, AQEC, Montréal, 1993 (organisatrice: Lucie Roy).

«L’inénarrable du film», Transécriture: pour une théorie de l’adaptation, colloque international, Association des Amis de Pontigny-Cerisy, France, 1993 (membres du comité organisateur: André Gaudreault, Thierry Groensteen).

«Marguerite Duras, scénariste exilée», Le scénario, AQEC, 1992.

«Les réticences discursives à l’écran ou les voix négatives», Marguerite Duras, colloque international, Association des Amis de Pontigny-Cerisy, France, 1993 (organisateur: Alain Vircondelet).

«Image de synthèse et dessaisissement du temps», Sémiotique et nouvelles technologies, Association internationale de sémiotique et Associacio Vasca de Semiotica, Espagne (Bilbao).  

«Le cinéma ou le simulacre d’un certain ordre scriptural des temps de mondes», Signes de mondes nouveaux, Association canadienne de sémiotique, Congrès des sociétés savantes, Île-du-Prince-Édouard, 1992.

«Questions sur l’œuvre de saisissement du temps de la quotidienneté au cinéma», Études cinématographiques, 60e congrès de l’ACFAS, Montréal, 1992.

«Questions sur l’intersubjectivité ou la présence de l’autre à l’écran», Le cinéma et son spectateur, AQEC, Montréal, 1991.

«L’enjeu d’une certaine hétérogénéité au cinéma», Le cinéma et les autres arts, AQEC, Montréal, 1991.

«Le silence au cinéma ou le passage du scriptural au phénoménal», Littérature et cinéma, 58e congrès de l’ACFAS, Québec, 1990.

Direction de mémoires et de thèses

Marie-Catherine Rombaut, L’audiodescription au cinéma (titre provisoire), doctorat.

Maria Aparecida Taboza, L’écriture visuelle de Cortázar (titre provisoire), doctorat.

Gabriel Laverdière, Émergence des figures gaies dans le cinéma polonais, doctorat.

Josué Aylestock, L’éclatement du spectateur idéal dans Rubber de Quentin Dupieux, maîtrise.

Nathaël Molaison, Recevoir l’irrecevable. Postures du spectateur dans Pink Flamingos (John Waters 1972), maîtrise.

Mathieu Gallant, Comprendre l’émergence du film noir, maîtrise.

Cindy Binette, Intermédialité et intergénéricité dans la série Les Invincibles, maîtrise.

Myriam Gosselin, L’influence de la figure du père dans le processus de construction identitaire des personnages du film Royal Tenenbaums de Wes Anderson, maîtrise.

Vanessa Hebding, Le chat dans le sac de Gilles Groulx ou la mise en images de l’éveil nationaliste des Canadiens français, maîtrise.

Alain Jetté, Réflexion sur la transécriture ou l’incidence des supports sur ses procédés, maîtrise.

Ida Schereth, Réflexion sur la tendance au métissage dans les films documentaires, maîtrise.

Gabriel Laverdière, Poétiques identitaires. Refiguration des identités québécoise et homosexuelle dans le film C.R.A.Z.Y., maîtrise.

Jean-Marc Limoges, Entre la croyance et le trouble. Essai sur la réflexivité et la mise en abyme depuis la littérature jusqu’au cinéma, doctorat.

Majid Tounsi, Cycles repère: de l’espace scénique à l’espace écranique, maîtrise.

Annie Dulong, Arpenter l’horizon: poèmes, photographies, nouvelles réflexions. Suivi de Pour une théorie de l’acte créateur, doctorat (codirection F. Dumont 2005).

Nancy Jolicoeur, La télésérie La vie, la vie: un moment marquant dans l’évolution formelle des fictions télévisuelles québécoises, maîtrise.

Katy Roy, Il n’y a plus de chemin: genèse d’une transécriture. Suivi de L’imaginant imaginé, maîtrise.

Manon Tremblay, La lecture en mouvement ou le rôle des connaissances encyclopédiques dans l’acte d’interprétation du film Kafka de Steven Soderbergh, maîtrise.

Josée Levasseur, De l’expressionnisme à l’expressivité, maîtrise.

Luc Dumont, Cinéma documentaire et réalité, maîtrise.

Jacques Blouin, Identification et empathie au cinéma, maîtrise.