Zone d'information facultaire

Nouvelle doyenne à la Faculté

Nomination de Pascale Fleury comme 1re doyenne à la Faculté des lettres et des sciences humaines

Lire la nouvelle

Ma passion, c’est la communication

Acquérez une formation à la fine pointe des développements dans le domaine des technologies de l’information et de la communication.

Découvrez nos programmes

Étudiantes et étudiants actuels

Trouvez réponse à vos questions en contactant les agentes à la gestion des études associées à votre programme.

Consulter le répertoire

Bienvenue au Département d’information et de communication

Au Département d’information et de communication, la recherche et l’expérience professionnelle se côtoient dans 3 secteurs de la communication publique: le journalisme, la publicité sociale ou les relations publiques. Une formation solide, des outils à la fine pointe de la technologie, un corps enseignant compétent, passionné et engagé, voilà ce qui vous attend si les différentes facettes de la communication médiatique à l’ère du multicanal et du multiplateforme vous attirent.

Étudier au 1er cycle

Acquérez une formation de journaliste, de publicitaire ou de relationniste et approfondissez votre culture générale.

Étudier aux 2e et 3e cycles

Approfondissez vos connaissances et développez une expertise dans un domaine particulier de la communication publique.

Concentrations

Le journalisme, la publicité sociale ou les relations publiques vous passionnent? Découvrez les 3 concentrations offertes au baccalauréat en communications publiques.

Stages en communication

Découvrez un programme de stage unique qui repose sur une relation personnalisée avec chaque stagiaire et chaque employeur.

Témoignages

Élodie Godbout

Diplômée du baccalauréat en communication publique, concentration publicité sociale

«Après quelques années à tenter de trouver ma voie au cégep, j’ai décidé de m’inscrire au baccalauréat en communication publique de l’Université Laval. Mon objectif étant de travailler en agence de communication, j’ai opté pour la concentration en publicité sociale. J’ai pu appliquer mes connaissances et en acquérir de nouvelles tout au long de mon parcours grâce à mes nombreuses implications étudiantes. Celles-ci m’ont aussi permis de tisser des liens uniques avec mes collègues. Lors de la dernière session de mon baccalauréat, j’ai eu l’opportunité d’intégrer le milieu passionnant des agences lors d’un stage chez Minimal. Mon parcours universitaire m’a définitivement permis de développer des aptitudes professionnelles qui me permettront de faire ma marque dans le vaste domaine des communications.»  

Audrey-Maude Vézina

Diplômée du baccalauréat en physique et étudiante à la maîtrise en journalisme international, lauréate du grand prix de la bourse Fernand-Seguin 2018

«J’ai complété mon baccalauréat en physique à l’Université Laval, mais j’ai rapidement réalisé que je préférais partager la science plutôt que la faire. Durant mon baccalauréat, j’ai suivi le cours Introduction au journalisme écrit avec Thierry Watine. J’ai découvert une passion pour le journalisme scientifique. M. Watine et Jean-Marc Fleury, ancien titulaire de la Chaire de journalisme scientifique Bell Globemedia, m’ont encouragée à poursuivre le journalisme au cycle supérieur avec la maîtrise en journalisme international. J’ai suivi les 3 cours du Microprogramme de 2e cycle en communication et journalisme scientifiques. Ces derniers m’ont donné les compétences nécessaires pour rédiger un reportage sur le cancer du sein qui m’a valu le grand prix de la bourse Fernand-Séguin 2018. Mes études supérieures m’ont permis de m’épanouir comme journaliste scientifique.»

Élise Rousseau

Diplômée du baccalauréat en communication publique, stratège en communication numérique chez SPK

«Curieuse de nature et touche-à-tout, je ne pouvais pas m’imaginer faire le même travail toute ma vie. J’ai toujours aimé comprendre les gens pour mieux les représenter et les rassembler: c’est pour cette raison que j’ai choisi d’étudier en communication publique. Le baccalauréat m’a amenée à développer une vision stratégique qui m’est utile, peu importe la nature des défis et des mandats. De plus, la multitude d’occasions d’implications permet d’en ressortir avec une expérience concrète et de se démarquer sur le marché du travail. Dans mon cas, j’ai pu appliquer ce que j’apprenais dans les cours chez MC2 et à l’agence étudiante Préambule.»

Janie Perron

Étudiante à la maîtrise en communication publique avec mémoire et Récipiendaire de la Bourse AFDU Québec - Charlotte-Lapointe en communication/relations publiques

«Je suis une étudiante de 23 ans en 2e année d'études à la maîtrise en communication publique avec mémoire. Mon projet, qui sera déposé à la fin avril ou en mai, porte sur les valeurs véhiculées dans les discours des youtubeuses véganes. Dans les dernières années, les spécialistes de la recherche en études culturelles sur l'alimentation ont relevé que la popularisation du véganisme en ligne perpétue des idéaux féminins irréalistes à atteindre, marqués par la restriction alimentaire et le contrôle du corps et de l’appétit. C'est pourquoi je me suis précisément intéressée au contenu genré des youtubeuses véganes dans mon étude. La bourse Charlotte-Lapointe en communication/relations publiques de l'Association des femmes diplômées des universités de Québec (AFDU) me permettra de mener à terme mon mémoire et de commencer ma réflexion en lien avec ma thèse de doctorat, qui portera elle aussi sur le thème de la communication numérique aux femmes et par les femmes en matière d'alimentation. Je tiens à remercier l'AFDU de me soutenir et de croire en la pertinence et la nécessité de mon projet de recherche.»

Frédérique Bérubé

Maîtrise en communication publique - journalisme

«Je m'appelle Frédérique Bérubé et je suis étudiante à la maîtrise en communication publique avec la majeure en journalisme international, à l'Université Laval. Passionnée de voyage, adepte d'écriture, mangeuse d'actualité et aimant faire des rencontres humaines, le journalisme me permet de faire tout cela à la fois, ce dont je suis infiniment reconnaissante. Je suis honorée d'être récipiendaire du prix d’excellence de maîtrise en communication publique. Ayant réalisé un semestre en France, au Centre de formation des journalistes de Paris (CFJ), à l'automne 2022, et étant actuellement à Toulouse pour un stage de fin de maîtrise à l'Agence France-Presse (AFP), cette bourse est une aide financière non-négligeable pour mes études à l'étranger qui me propulseront certainement dans ma carrière professionnelle. Je remercie le département de Communication publique pour cette belle marque de reconnaissance qui me motive à poursuivre mes objectifs académiques.»   Récipiendaire du Prix d’excellence de Maîtrise en Communication publique