Conférence du prof. Saliou Ndour

Musées et restitutions. Places de la concorde et de la discordeposter

Le musée, en tant que lieu de conservation de la mémoire, surfe entre l’ancien et le nouveau, la tradition et le moderne. D’une part, le musée est tourné vers le passé, en dialogue permanent avec tout ce qui reflète l’identité, la personnalité propre d’une communauté, ouvert sur le monde, orienté vers l’autre. Ainsi le musée suscite-t-il la concorde dans un élan de vivre ensemble. D’autre part, des objets-témoins spoliés, volés et exposés « contribu (ent) à produire une image stéréotypée de l’altérité africaine ». Le musée est, de ce point de vue, une source de discorde. Une vision antinomique interpelle notre conscience : quel sens, quelle signification doit-on aujourd’hui donner à ces objets-témoins pris hors contexte ? quel sort, quel destin leur aurait-on réservé s’ils n’avaient pas quitté leur lieu d’origine (en Afrique ou ailleurs) ? C’est à ces questions essentielles (et d’actualité) auxquelles cette communication tentera d’offrir des pistes de réponse.

Saliou Ndour est enseignant-chercheur, Chef de section Métiers des arts et de la culture à l’Université Gaston Berger de Saint-Louis, au Sénégal. Il a étudié l’anthropologie à l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar et est détendeur d’un doctorat en sociologie de l’Université Gaston Berger. Il dirige actuellement le Master I en"Gestion des Industries Culturelles", un programme commun avec l'Université internationale Senghor à Alexandrie (Egypte), l'Université Gaston Berger à Saint-Louis (Sénégal) et l'Organisation Internationale de la Francophonie à travers sa Direction "Langue française et diversité linguistique". Il est spécialiste des politiques culturelles, des industries culturelles et de la médiation.

poster IPAC
Date
Heure
11h30 à 13h00
Lieu
DKN-5172 (CELAT)