Servius, À l'école de Virgile II

Servius. À l'école de Virgile II

29 août 2023

Nouvelle parution, traduit, présenté et annoté par Alban Baudou et Sévérine Clément-Tarantino

Le Commentaire au Livre 2 rejoint le premier volume, des mêmes auteurs, dans la collection Mythographes (Presses universitaires du Septentrion, Lille), dont le programme éditorial vise à fournir au lecteur les sources de la tradition mythographique fondée sur la lecture des poètes. L’ouvrage propose une introduction, le texte latin, la traduction inédite en français et près de 700 notes explicatives de tous ordres, étayées par plus de 300 études et articles. Six index – Auteurs anciens / Mythographie / Histoire et géographie / Étymologies / Vocabulaire rhétorique et exégétique / Termes stylistiques, métriques et grammaticaux – renvoient aux passages les plus marquants.

Jusqu’à la fin de la Renaissance, les éditions de l’Énéide étaient accompagnées des gloses antiques et médiévales réunies sous le nom de Servius Honoratus, grammairien de la fin du IVe siècle. Ces Commentarii serviens font partie du patrimoine culturel européen, pour avoir exercé tant de lecteurs à relier culture lettrée, connaissance de la nature et sciences de l’homme, mythe et poésie, rhétorique et société. 

Dans le deuxième chant de l’Énéide, Énée raconte à Didon la chute de Troie : le récit dramatique de la ruse du Cheval de bois, de l’incendie de la ville et de la disparition de sa femme Créüse, est un des épisodes les plus célèbres de l’épopée virgilienne. Le commentaire de Servius se dote ici d’un but: démontrer la nécessité héroïque et mythique de la fuite d’Énée, choisi par les dieux pour fonder à l’Occident une nouvelle Troie. C’est le poète à l’œuvre que révèle la lecture de Servius, non seulement dans la manière dont il donne sens aux choses par les mots, mais aussi dans sa façon de réformer la tradition pour la rendre inoubliable. Expliquer la force des formules poétiques, comme le fait Servius, c’est faire œuvre d’éducateur, mais c’est aussi un geste herméneutique révélant la richesse polysémique des mythes et des fictions.