Deux chercheurs s’illustrent au programme ANR-FRQSC

Deux chercheurs s’illustrent au programme ANR-FRQSC

27 octobre 2016

La Faculté des lettres et des sciences humaines félicite Réginald Auger et Patrick Baker, tous deux professeurs au Département des sciences historiques, qui ont chacun obtenu l’une des dix subventions majeures accordées à la suite de l’appel à projets franco-québécois en sciences humaines et sociales. Ce programme hautement compétitif a pour objectif principal d'accroître la collaboration entre chercheurs québécois et français et de favoriser la réalisation de projets de recherche scientifique d'excellence. Les initiatives de Réginald Auger (INTROSPECT) et de Patrick Baker (ARCHXANT) s’inscrivaient dans le volet « La recherche en sciences humaines et sociales à l’ère du numérique » et faisaient partie des 42 projets soumis conjointement à l’Agence nationale de la recherche (France) et au Fonds de recherche du Québec – Société et Culture dans le cadre du concours 2016.

Dirigé par Réginald Auger (HST / CELAT) et par Valérie Gouranton (INSA Rennes), le programme INTROSPECT, Introspection du mobilier archéologique à l’ère du numérique, vise à développer pour les archéologues de nouveaux usages et outils qui facilitent l’accès à de nouvelles connaissances grâce à des méthodes d’introspection numérique interactive qui combinent la tomodensitométrie avec des technologies de visualisation 3D, telles la Réalité Virtuelle, les interactions tangibles et l’impression 3D. Ce programme, qui fera appel à la mutualisation de méthodes utilisées en ingénierie, en archéologie et en muséologie, sera aussi mené en collaboration avec le Musée de la nature et des sciences de Sherbrooke, l’INRS, la Société du patrimoine urbain de Québec et le Musée des Abénakis.

Sous la direction de Patrick Baker (HST / IEAM) et de Laurence Cavalier (Université Bordeaux Montaigne / UMR AUSONIUS), le programme ARCHXANT, Recherche archéologique et épigraphique à l'ère des humanités numériques, entend répondre aux défis que représentent la collecte, l’indexation, la conservation, la valorisation et la mise en accès libre des archives de  la mission archéologique du Xanthos-Létôon (Turquie), aujourd’hui éteinte mais dont les activités de recherche sont appelées à se poursuivre de nombreuses années. ArchXant mènera à la création d'une plateforme numérique dédiée tant à l'archivage de la documentation de fouille qu'à sa diffusion et offrira des modélisations d'édifices et d’estampages qui assureront une relecture non intrusive des exemplaires du XIXe siècle.

Félicitations à Réginald Auger et à Patrick Baker, ainsi qu’à chacune de leur équipe.