Logo Université Laval Logo Université Laval

Faculté

Toutes les nouvelles
Prix et distinctions
13 juin 2018

Appel à candidatures - Prix Camille-Laurin

Vous connaissez une personne influente qui rehausse de manière significative l’usage, la qualité ou le rayonnement du français grâce à un projet de francisation dans son milieu de travail ou sa sphère d’activité? L’Office québécois de la langue française vous invite à remplir le formulaire d’inscription à son prestigieux prix Camille-Laurin d’ici le vendredi 22 juin 2018!
 
La personne qui se verra remettre le prix Camille-Laurin 2018, ainsi que la bourse de 5 000 $ qui l’accompagne, se sera distinguée notamment par sa contribution exceptionnelle au rayonnement et à l’enrichissement du français et par les retombées positives de sa ou de ses réalisations novatrices.
 
Le nom de la personne lauréate sera connu au mois de novembre 2018 à l’occasion du Gala des Mérites du français, qui soulignera l’excellence de réalisations dans les domaines de la culture, des communications et du patrimoine.
 
 
Quelques informations sur le prix Camille-Laurin
 
o    Le prix Camille-Laurin est la plus haute distinction décernée par l’Office québécois de la langue française. Il porte le nom de celui que l’on considère comme le père de la Charte de la langue française. Ministre d’État au Développement culturel de 1976 à 1980, Camille Laurin a fait sanctionner la Charte le 26 août 1977.
 
o    Depuis 1999, le prix Camille-Laurin récompense des personnes influentes dont l’engagement remarquable, le sens de l’initiative et les réalisations novatrices et significatives concourent à assurer le prestige et la présence du français partout au Québec.
 
o    Les candidatures seront évaluées par les membres de l’Office, qui représentent les milieux à la fois entrepreneurial, syndical, universitaire, associatif et gouvernemental.
 
o    Au fil des ans, des personnalités appartenant à différentes sphères d’activité ont reçu le prix Camille-Laurin, notamment Michel de la Chenelière (fondateur de la maison d’édition Chenelière Éducation) en 2017, Charles Tisseyre (animateur et reporteur) en 2016, Nathalie Bondil (directrice et conservatrice en chef du Musée des beaux-arts de Montréal) en 2015, Gilles Vigneault (auteur-compositeur-interprète) en 2012, Henri Dorion (géographe) en 2008 et Serge Quérin (médecin) en 2005.